Facebook change l’algorithme de son fil d’actualité, pourquoi ?

D’abord, c’est quoi un algorithme ?

Alors comme on parie que certains d’entre vous (nous compris !) sont nuls en mathématiques, on va faire simple : un algorithme c’est une règle de calcul permettant de prioriser l’affichage de résultats. Vous avez probablement déjà entendu parler de l’algorithme de Google qui fait la loi parmi les sites Web. Vous connaissez aussi le travail du référenceur qui est d’essayer de l’influencer pour que son site soit bien vu (et bien visible !) sur les mots-clés choisis.

Le responsable du fil d’actualité Facebook (en personne !) Adam Mosseri a récemment été interviewé par le magazine Wired.  Il nous dit tout sur ce changement d’algorithme ! Si vous êtes bilingue, suivez le lien ! Sinon, lisez un peu ce qui suit !

La fin de l’engagement bait (L’engagement quoi ?)

Le nouvel algorithme souhaite venir à bout des techniques visant à créer artificiellement de l’interaction comme des formules “Aime si tu es […]” ou “Identifie un ami qui […]”, etc. Et on doit le reconnaître, c’est une excellente nouvelle qui nous évitera à l’avenir d’être pollué par ce genre de contenus insipides qui nous font perdre notre temps

Plus d’actualités de nos proches !

Depuis quelques temps, les webmarketeux ont vu que l’affichage des posts en provenance des pages professionnelles avaient tendance à baisser. Et Adam Mosseri le confirme : “Il y aura moins de contenu venant directement de Pages professionnelles”. Une manière de revenir au temps jadis ? Là où seuls les posts de nos amis s’affichaient et que les pages professionnelles étaient relayées qui affichées ?

Moins de vidéos

Apparemment, les vidéos ne sont pas les contenus les mieux vus sur le réseau social Facebook… Doit-on comprendre que le géant du réseau social laissera sa part de gâteau aux spécialistes du secteur comme YouTube ou encore Viméo ?

Il y aura moins de vidéos. La vidéo est un élément important de l’écosystème, qui n’a pas cessé de grandir. Mais elle est, par nature, plus passive. Les vidéos suscitent moins de conversations, en particulier les vidéos publiques.” explique Adam Mosseri.

Traduction : ce qui stimule Facebook, ce n’est pas le nombre de vues mais bien le nombre d’interactions, entendez “commentaires” et “partage”. Adam Mosseri rassure toutefois en disant qu’ils ne supprimeront pas le format vidéo, simplement qu’il aura moins d’importance qu’à l’heure actuelle.

Mais pourquoi est-il aussi méchant ? Parce que !

Si vous vous situez du côté obscur de la force, vous pourriez penser que Facebook fait tout cela pour décrocher plus de budget publicitaire de la part des pages professionnelles. (Bah oui, il faut bien continuer à être visible, donc payons !). Mais en réalité, tout cela n’est-il pas une démarche altruiste pour apporter plus de qualité au particulier ? A vous de juger.

Les contenus favorisés

Les contenus privilégiés seront ceux partagés par nos amis Facebook et plus particulièrement ceux liés aux conseils ou aux recommandations. Ce sont donc les posts qui reçoivent le plus de commentaires qui seront valorisés. Et Adam Mosseri précise : “Les commentaires ont plus de valeur que les Likes. Cela signifie que les contenus qui suscitent des commentaires, surtout des commentaires longs qui prennent du temps et de la réflexion pour être rédigés, enverront un signal positif à l’algorithme.

Les contenus de groupes Facebook seront également mis en avant, toujours dans cet esprit d’échange et d’interaction entre membres.

Je fais comment maintenant pour que ma page professionnelle soit visible ?

Moralité : une page professionnelle n’aura que trois manières pour être visible sur un fil d’actualité :

  • Etre recommandée par un ami Facebook
  • Acheter de l’espace publicitaire sur Facebook (oh quel hasard intéressant !)
  • Publier des contenus de qualité avec des interactions authentiques

L’astuce du Coyote

Ou alors, nous les Coyotes, on a bien une petite idée derrière la tête (vous commencez à nous connaître…) Puisque les pages professionnelles seront de fait beaucoup moins bien classées que les pages de profil, pourquoi ne pas faire connaître son entreprise par le biais d’une page de profil spécialement créée pour l’occasion ? Par exemple : la page de profil “Sophie du Studio Coyote”. Et ensuite, publier du contenu comme si vous parliez en tant que membre de l’entreprise (comme c’est mon cas).

Par contre, ne vous faites pas remarquer… respectez les nouvelles règles : du contenu de qualité et de l’interaction authentique ! Avec cela, le nouvel algorithme de facebook ne sera pas un handicap, mais une opportunité de dépasser vos concurrents ! Malin, le coyote !

Vous trouvez cette actualité pertinente ? Suivez-nous sur notre facebook !